Mamans Ados : Mamans Cadeaux ?

0 Ecrit par le jeu, 21 juin 2012, 10:41

Qu’est-ce qui peut pousser une toute jeune fille, pas encore une femme mais plus tout à fait une enfant non plus, à vouloir devenir mère ? Attention, je ne parle pas de tomber enceinte, car même si nombreuses sont celles qui rêvent de pouponner jeunes, rares sont celles en revanche qui tiennent absolument à « s’encombrer » d’un enfant alors qu’elles ne sont elles mêmes pas tout à fait sorties de l’enfance. Ce que je veux dire, c’est, pourquoi ? Pourquoi ces demoiselles se disent elles, souvent sans la moindre hésitation, « oui, je le fais, je vais devenir maman » ?

Peur de l’avortement ? Sûrement. Entre le battage médiatique fait par les anti-ivg et le poids qui pèse sur le cœur de toutes celles qui ont dû passer par là et doivent à présent vivre en se demandant à quoi ressemblerait leur bébé, si c’était la chose à faire… Difficile de sauter le pas.

Envie de se prouver à elles mêmes qu’elles en sont capables ? Certainement ! Pour avoir vu de nombreux témoignages et connu pas mal de mamans ados, j’ai souvent entendu des jeunes filles timides et mal à l’aise dire qu’elles avaient besoin de montrer au monde entier que oui, elles étaient capable de faire quelque chose de bien.

Dans tout ça, est-ce qu’une maman ado est une maman cadeau ou une maman cata ? Peut-on vraiment juger une jeune fille par rapport à son âge et décréter que, parce qu’elle n’a pas suivi le parcours type étudiante-mariée-femme au foyer-mère de famille, elle est forcément une mauvaise mère et que son enfant doit être très malheureux ? Je ne pense pas. On a déjà vu bien des femmes, ayant un mari, une situation, un foyer, un revenu, perdre les pédales, secouer leurs bébés, laisser mourir leurs enfants de faim, tuer leurs enfants handicapés… Et elles ont largement dépassé leurs dix-huit ans en général.

Cela dit, est-ce qu’une maman ado sera plus câline et plus patiente ? Tout est question de personnalité et surtout d’instinct maternel. C’est facile d’aimer les enfants des autres, c’est facile aussi de changer un poupon inerte et de le coucher dans un berceau pour l’oublier là. Mais un bébé, ça se nourrit, ça dort, ça crie, ça a besoin de plein de choses et quand on est soi même encore un peu enfant, il n’est pas difficile de vite se laisser déborder. Entre les sorties qui sont à oublier d’urgence, les garçons qui fuient en courant et les migraines parce que bébé fait ses dents, nombreuses sont celles qui perdent la tête.
Ça ne vous rappelle pas quelque chose ?
Mais oui, toutes les mères, qu’elles aient 16 ou 40 ans, sont passées par là. Toutes les mères ont eu au moins une fois, même si elles ne l’avouent pas, envie de tout laisser tomber et de revenir à leurs vies de femmes. Et toutes les mères font des erreurs. Pourquoi ? Parce que toutes les mères sont avant tout des êtres humains.
Et l’humanité n’a pas d’âge.

© Angelika Bentin – Fotolia.com

Ecrit par

Jeune écrivaine, Marie Grousset utilise sa jolie plume pour transmettre ses coups de cœur...

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Laisser un commentaire