Découvrez la gastronomie indonésienne au restaurant Djakarta Bali

0 Ecrit par le mer, 26 juillet 2017, 18:30

Djakarta-Bali-08Quand vous entrez dans ce restaurant situé  dans une petite rue à proximité du Louvre et du Forum des Halles à Paris, vous ressentez aussitôt une sensation d’évasion. Les odeurs d’encens et d’épices, le décor ethnique, l’ambiance feutrée, les lumières tamisées vous transportent vers l’archipel indonésien. Des statuettes et têtes de bouddha, des meubles et bibelots typiques confèrent à ce lieu un décor dépaysant.                                 L’accueil est chaleureux, et les mets que l’on y déguste sortent des sentiers battus de la cuisine asiatique.

Ce restaurant, ouvert en 1985 par A.M Hanafi, ex-ministre et ambassadeur d’Indonésie exilé à Paris consécutivement au coup d’état de Suharto en 1965, est désormais géré par sa fille, Nina Hanafi, qui préside également l’Association de la diaspora indonésienne en France.

Djakarta-Bali-11A la lecture de la carte présentée dans un joli recueil de parchemins, vous apprenez que le glutamate de sodium (additif chimique exhausteur de goût, responsable de maux de tête et allergies) est banni de la maison ! C’est bon signe !

Nous commençons notre évasion gourmande par une délicieuse soupe aux légumes croquants et lait de coco. Puis un assortiment de spécialités, accompagné de riz blanc parfumé servi dans un bol de feuilles de bananier nous est apporté. Pour le déguster, on le saupoudre d’un délicat condiment composé d’un mélange d’épices et de noix de coco pilée, torréfiée.

Nous avons particulièrement apprécié les crevettes servies dans une sauce de pâte de soja écrasée et de lait de coco. Le traditionnel bœuf rendang, mijoté pendant huit heures dans une sauce de lait de coco et épices, est un régal.                                                                              Les sate ayam, mini brochettes de poulet arrosées de sauce à base de cacahuètes et de soja, sont également savoureuses. Nous nous régalons également d’un rouleau frit de légumes fondants. Des légumes crus marinés dans une sauce aigre douce, (betteraves, carottes) accompagnent l’ensemble des plats.

Djakarta-Bali-09Nous terminons notre succulent repas par un dessert de fruits du jaquier, de fruits de palmier et de banane,  le kolac pisang, servis dans une sauce caramel. Notre dégustation se termine par deux boules de glace artisanale, l’une au thé vert, l’autre au sésame noir, parsemées de graines de grenades glacées. La glace au sésame noir, délicatement parfumée, ravit nos papilles.

Un thé vert au gingembre frais accompagne notre repas, qui est une véritable découverte sensorielle à travers les parfums, la musique traditionnelle indonésienne, le cadre intimiste et les plats authentiques patiemment cuisinés.

Nous vous recommandons ce restaurant gastronomique original, qui offre également un spectacle de danses balinaises au son du gamelan tous les vendredis soirs.

Informations pratiques :

Restaurant Djakarta Bali

9 rue Vauvilliers 75001 Paris.

Métro : Châtelet les Halles

tel : 01 45 08 83 11

http://www.djakarta-bali.com/

Fermé le lundi, et le mardi midi.

Déjeuner de 12h à 14h

Dîner de 19h à 23h
Brunch servi les samedis et dimanches midis.

Ecrit par

Linguiste de formation, mélomane et pratiquante du yoga depuis mon entrée dans l’âge adulte, je cultive l’art du bien-être, du mieux-vivre, mais aussi mon jardin, au sens propre comme au figuré. Respecter la nature et l’humain, c’est respecter son corps par une hygiène alimentaire et une pratique sportive adaptées à chacun. L’ouverture aux autres passe par tout ce que l’on partage, les bons petits (et grands !) plats, sains et équilibrés, par le culte du beau, du bon et du vrai, dans ce domaine comme dans les découvertes culturelles (artistiques, touristiques, littéraires) ou sportives. Animée par ces valeurs, je suis devenue rédactrice pour Femme-Attitude afin de transmettre en toute humilité ce qui donne du sens à la vie dans un monde si beau, hélas souvent malmené et donc fragilisé.

Comments are closed.