JE SUIS EN RETARD, MAIS J’AI MES RAISONS, MARIKA

0 Ecrit par le mer, 04 octobre 2017, 17:34

MARIKA, une comédienne qui mérite d’être connue dans un excellent spectacle intitulé JE SUIS EN RETARD, MAIS J’AI MES RAISONS

(mise en scène de Paul Boujenah)

au Théâtre de la Contrescarpe à Paris 5ème

Affiche MARIKADans un one-woman show d’une heure, Marika Camilleri entraîne les spectateurs dans une journée marathon qu’elle relate avec une expressivité hors du commun, des gestuelles et mimiques remarquables, un humour omniprésent.

Elle campe plusieurs personnages, en incarnant une mère de famille impliquée qui imite  avec une admirable précision une de ses deux filles, adolescente égocentrique, en endossant ensuite le rôle d’une fonctionnaire de commissariat qui tout à coup se métamorphose en chamane, puis en se prêtant au réquisitoire d’un juge ou en se mettant dans la peau de son petit frère apparemment handicapé. D’ailleurs, les propos de ce jeune frère touchent tant ils véhiculent une grande sagesse et un réel humanisme.

La comédienne se révèle petit à petit : des mimiques exprimant sa gêne au départ, quand elle apparaît sur scène en gardant le silence pendant quelques instants, elle passe à des expressions corporelles proches de la danse, à des postures de yoga auxquelles la fonctionnaire de police-chamane l’initie, et à des moments d’énergie débordante frôlant le délire.

Marika scène 3-Web ©D.R.Dans chaque rôle, elle se montre talentueuse, arborant avec finesse la caricature des adolescents ou de celle de la mère de famille qui va prendre des cours de grec à La Sorbonne, afin de se mettre au niveau de sa fille  surdouée de onze ans.

Le texte, coécrit par Alexandre Coquain et elle-même, ne manque pas de subtilité, d’originalité ni d’humour, comme en témoigne une réplique de la fille de Vic (diminutif de Victoria, la mère de famille) qui conseille à sa mère trop prévenante de « prendre une vie sabbatique ».

L’enthousiasme des spectateurs à la fin de ce spectacle émouvant et drôle, que nous avons eu le plaisir de découvrir récemment, est révélateur. Nous vous le recommandons vivement.

Informations pratiques :

Théâtre de la Contrescarpe 

5 rue de Blainville 75005 Paris

 Métro : Cardinal Lemoine ou Monge

Tarifs de 13 euros à 26 euros.                                                                                            Représentations du jeudi au samedi à 21h30, du 21 septembre au 30 décembre 2017

 

Ecrit par

Linguiste de formation, mélomane et pratiquante du yoga depuis mon entrée dans l’âge adulte, je cultive l’art du bien-être, du mieux-vivre, mais aussi mon jardin, au sens propre comme au figuré. Respecter la nature et l’humain, c’est respecter son corps par une hygiène alimentaire et une pratique sportive adaptées à chacun. L’ouverture aux autres passe par tout ce que l’on partage, les bons petits (et grands !) plats, sains et équilibrés, par le culte du beau, du bon et du vrai, dans ce domaine comme dans les découvertes culturelles (artistiques, touristiques, littéraires) ou sportives. Animée par ces valeurs, je suis devenue rédactrice pour Femme-Attitude afin de transmettre en toute humilité ce qui donne du sens à la vie dans un monde si beau, hélas souvent malmené et donc fragilisé.

Comments are closed.