Vinegar Girl, Anne Tyler

0 Ecrit par le lun, 02 juillet 2018, 10:09

Un roman caustique de l’écrivaine américaine Anne Tyler,

VINEGAR GIRL

Anne TYLER - Vinegar GirlCe roman sorti en 2016 aux Etats-Unis, est paru le 24 mai 2018 sous sa traduction française aux éditions Phébus.

C’est une réécriture de La Mégère apprivoisée de William Shakespeare, à l’époque contemporaine. On y retrouve le personnage d’un père, le Docteur Battista, homonyme du Baptista de Shakespeare, et celui de sa fille Katherine, qu’il veut marier à son assistant de laboratoire.

Les recherches du Dr Battista sur les maladies auto-immunes sont sur le point d’aboutir, mais elles sont compromises par le fait que le visa de son assistant russe, Pyotr, expire dans quelques semaines. Or sa présence à ses côtés est indispensable. Si Pyotr doit quitter les Etats-Unis, tout espoir est perdu, à moins d’un mariage blanc avec sa fille aînée, une trentenaire justement célibataire.

Il tente de convaincre cette jeune femme endurcie, qui gère tout dans leur maison et travaille parallèlement comme assistante dans une école maternelle, après avoir abandonné des études universitaires en botanique.

Parviendra-t-il à ses fins, tant Katherine semble réfractaire à tout compromis ?

Figure majeure de la littérature américaine contemporaine, Anne Tyler, née en 1941, a reçu le prix Pulitzer de la fiction en 1989 pour son roman Leçons de conduite. Depuis plus d’un demi-siècle, cette auteure de plus de vingt romans s’attache à détricoter la légende dorée de l’American way of life.

Notre avis :

Ce roman est rempli d’humour et de situations burlesques. L’auteure soulève avec finesse l’ambiguïté des émotions, le thème des conflits familiaux et maints problèmes de la société.

Informations pratiques :

Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Cyrielle Ayakatsikas

192 pages/ 18 euros

Ecrit par

Linguiste de formation, mélomane et pratiquante du yoga depuis mon entrée dans l’âge adulte, je cultive l’art du bien-être, du mieux-vivre, mais aussi mon jardin, au sens propre comme au figuré. Respecter la nature et l’humain, c’est respecter son corps par une hygiène alimentaire et une pratique sportive adaptées à chacun. L’ouverture aux autres passe par tout ce que l’on partage, les bons petits (et grands !) plats, sains et équilibrés, par le culte du beau, du bon et du vrai, dans ce domaine comme dans les découvertes culturelles (artistiques, touristiques, littéraires) ou sportives. Animée par ces valeurs, je suis devenue rédactrice pour Femme-Attitude afin de transmettre en toute humilité ce qui donne du sens à la vie dans un monde si beau, hélas souvent malmené et donc fragilisé.

Comments are closed.