L’HOMME INDIGO, un nouveau roman de Muriel Lecou Sauvaire.

0 Ecrit par le jeu, 21 novembre 2019, 16:59

9782756430416L’Homme indigo, roman dont le titre est intrigant, est le troisième ouvrage de l’auteure Muriel Lecou Sauvaire, paru le 23 octobre 2019 aux Editions Pygmalion.

La romancière y fait régner la même atmosphère mystérieuse que dans A l’heure où parle la rose, roman auquel Femme-Attitude avait consacré un article en juin 2018.

L’histoire est inspirée de faits réels. Cyril, un jeune interne en réanimation néonatale à l’Hôpital Necker à Paris, se rend en Bretagne pour l’enterrement de sa mère, Elsa. Dès le prologue, cette femme est présentée comme une personne étrange, fascinée par les arcs-en-ciel qui l’attirent à l’extérieur dans une longue attente à chaque fois qu’ils se forment. Son originalité l’a mise au ban de son village paimpolais pour d’obscures raisons. Cyril retrouve une amie d’enfance qui évoque un cahier que la défunte lui avait remis après l’avoir fait venir chez elle quelques jours avant sa mort. Lorsque Cyril parcourt ce cahier, il découvre que sa mère tenait un journal peu banal. En effet, elle avait pris la plume à la place de son fils, s’immisçant dans son esprit et s’appropriant ses émotions. Cyril réalise qu’il connaissait peu sa mère, à l’inverse de celle-ci qui évoquait à la première personne les états d’âme de son fils, les insomnies dont il n’avait pourtant jamais fait état, sa solitude. Le garçon effacé qu’il était a fait l’objet d’une grande observation et d’une analyse subtile.

Cyril trouve deux autres cahiers dans la maison de sa mère, qui n’a cessé d’écrire en son nom. Bien d’autres mystères perceront au cours de la quête de vérité de ce jeune homme, de ses recherches d’un passé ancré dans une Bretagne sauvage.

Le dénouement de ce beau roman est surprenant, mais il éclaire le lecteur sur la symbolique contenue dans le titre.

Informations pratiques :

  • 186 pages
  • Prix de vente : 16,90 euros

Ecrit par

Linguiste de formation, mélomane et pratiquante du yoga depuis mon entrée dans l’âge adulte, je cultive l’art du bien-être, du mieux-vivre, mais aussi mon jardin, au sens propre comme au figuré. Respecter la nature et l’humain, c’est respecter son corps par une hygiène alimentaire et une pratique sportive adaptées à chacun. L’ouverture aux autres passe par tout ce que l’on partage, les bons petits (et grands !) plats, sains et équilibrés, par le culte du beau, du bon et du vrai, dans ce domaine comme dans les découvertes culturelles (artistiques, touristiques, littéraires) ou sportives. Animée par ces valeurs, je suis devenue rédactrice pour Femme-Attitude afin de transmettre en toute humilité ce qui donne du sens à la vie dans un monde si beau, hélas souvent malmené et donc fragilisé.

Comments are closed.