SYlVAiN FAiSAN PhOtOGRAPhE AUtEURInterpréter des chansons de Barbara de façon convaincante peut relever du défi.

Il y a trois ans,  notre magazine faisait l’éloge du spectacle  présenté au Théâtre des Nouveautés à Paris et intitulé Barbara, l’amour et rien d’autre, au cours duquel la chanteuse roumaine  Enikö Szilagyi interprétait avec brio des chansons de Barbara.

Récemment, nous avons assisté, au Musée du Quai Branly, à un récital réunissant la chanteuse Dorsaf Hamdani, l’accordéoniste Daniel Mille (également directeur musical de ce spectacle), et trois autres musiciens de talent, Lucien Zerrad (guitare, oud et arrangements), Zied Zouari (violon) et Yousef Zayed (percussions et oud).

Ce récital avait déjà été présenté à l’Alhambra à Paris, en février dernier, puis au Festival d’Avignon cet été.

De sa voix sensuelle, à la fois douce et puissante, Dorsaf Hamdani nous invite à un dialogue entre les deux divas, et leurs univers respectifs se confondent de façon surprenante à travers  les notes  orientales  que le violon, l’oud et les percussions ajoutent aux mélodies. La chanteuse fascine par  son mimétisme avec Barbara,  mais l’originalité des arrangements musicaux confère un attrait particulier  aux chansons de « la dame brune ».

On ressent l’exigence de la chanteuse sur le plan musical. Il faut dire qu’elle est la fille d’un violoniste et que, formée au malouf (musique arabo-andalouse de Tunisie)  et aux genres semi-classiques nés au Moyen-Orient au XXème siècle, elle apprend le solfège occidental, et accumule les récompenses et les prix dans son pays comme à l’étranger. Titulaire d’un master en musicologie à la Sorbonne, elle chante à l’Opéra du Caire et collabore avec les plus grands artistes de la musique arabe, mêlant les répertoires de    l’Egyptienne Oum Kalthoum, ainsi que des Libanaises Fairouz  et Asmahan.

Elle incarne les mutations de la Méditerranée contemporaine, en assumant un réel multiculturalisme.  Elle sait s’entourer de musiciens talentueux et audacieux, tel Daniel Mille qu’elle a sollicité pour ce projet aujourd’hui abouti. Ce musicien singulier, inspiré par Richard Galliano a accompagné des chanteurs comme Claude Nougaro, Christophe, Jacques Higelin, Salif Keita. C’est un jazzman reconnu qui s’est également distingué  récemment par la création audacieuse d’un hommage à Astor Piazzolla en compagnie de trois violoncellistes.

Séduites par ce moment musical de qualité, par la performance de musiciens enthousiastes et d’une chanteuse simple et radieuse dotée d’une voix magnifique, nous attendons le prochain récital avec impatience.

En attendant, nous pouvons toujours écouter l’album Barbara/Fairouz  que nous vous recommandons. [CD Accords croisés Harmonia Mundi 2014]

Tournée de Dorsaf Hamdani :

25/09/15 Musée d’Art – Fête du Livre – Toulon

06/11/15 Villes en scène – La Haye Pesnel

07/11/15 Villes en scène – Portbail

24/11/15 Beyrouth, Liban

27/11/15 Opéra de Vichy

03/12/15 Le Parvis, scène    nationale Tarbes Pyrénées

30/01/16  Auditorium Julien Gracq – St-Florent-le-Vieil

 

05/03/16  Le Rocher de Palmer – Cenon

12/03/16 Le Théâtre Scène Nationale de St-Nazaire

18/03/16 Centre culturel L’Imprévu – St-Ouen l’Aumône

15/04/16 Théâtre Antoine Vitez – Ivry/Seine

16/04/16 Scène Nationale du Sud Aquitaine Bayonne

3/05/16  Auditorium Jean Cocteau – Noisiel

 

Crédit Photo © Sylvain Faisan